Mouvements artistique

L’impressionnisme

Mais d’où vient le terme « impressionnisme » ? Nous le devons à Louis Leroy, critique d’art qui écrit en 1874 un article intitulé « L’exposition des impressionnistes ». Quelque peu moqueur, il raconte sa visite dans l’atelier du photographe Nadar dans lequel est exposée une toile de Claude Monet, Impression, soleil levant (1872). Louis Leroy écrit « Que représente cette toile ? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans. » Le surnom ainsi attribué au mouvement est repris, conservé par Claude Monet -­ figure emblématique de ce courant -­ et ses amis pour les prochaines expositions à venir.


C’était à l’approche du crépuscule, je revenais chez moi avec ma boîte de couleurs, après une étude, encore tout plongé dans mon rêve et dans le souvenir du travail accompli, lorsque j’aperçus soudain au mur un tableau d’une extraordinaire beauté, brillant d’un rayon intérieur. Je restai interdit, puis m’approchai de ce tableau-rébus où je ne voyais que des formes et des couleurs dont la teneur me restait incompréhensible ».

Kandinsky

Berthe Morisot

Berthe Morisot par Édouard Manet

Magnifiques peintures par Berthe Morisot à la fin des années 1800

Pivoines, 1869

L’oreill coupée de Van Gogh

L’histoire de l’oreille coupée de Vincent Van Gogh commence en 1888. Rêvant de vivre en communauté d’artistes, il invite Gauguin à le rejoindre à Arles. Ils vivent et peignent ensemble mais, au bout de deux mois, leurs relations se détériorent. Le 23 décembre 1888, Vincent menace Gauguin avec un rasoir. Cette nuit-là, Vincent, probablement en proie à une crise de démence, se mutile l’oreille gauche. Il l’enveloppe pour aller l’offrir à sa maîtresse Rachel, une prostituée. Il est hospitalisé dès le lendemain. Après un bref retour chez lui dans la Maison jaune, Van Gogh entre de plein gré dans un asile près de Saint-Rémy-de-Provence en mai 1889. Il continue à peindre, fait quelques copies de tableaux de Millet et de Delacroix, mais aussi des œuvres qui lui sont propres comme les Blés jaunes.


A la suite d’une grave crise de démence l’ayant poussé à se sectionner l’oreille gauche, Vincent Van Gogh prend la décision de se faire interner pendant un an dans un hôpital psychiatrique de Saint-Rémy-de-Provence. Un soir de 1889, alors qu’il observe le ciel nocturne depuis sa chambre, Van Gogh réalise son tableau le plus connu, une toile post-impressionniste : La Nuit étoilée.


Un matin, l’un de nous manquant de noir, se servit de bleu : l’impressionnisme était né.

Auguste Renoir

Auguste Renoir